Destiny Fr
Bienvenue Gardien !

Ce forum est le principal lieu de rendez-vous de la communauté fr sur Destiny. Si tu as l'âme d'un aventurier, inscris-toi et rejoins notre communauté qui t’accueillera dans la bonne humeur !

Le staff.

[FanFic] Le premier contact

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FanFic] Le premier contact

Message par Sigma Primaris le Sam 2 Aoû - 0:20

Alors voilà je poste ici un début de projet d'écriture sur l'univers de Destiny, pour patienter en attendant le jeu, ayant pour thème le premier contact Humanité-Ténèbres (les méchants de Destiny). Ici je suppose que l'humanité avait des colonies hors système-solaire, étant donné que beaucoup d'infos sur l'age d'or sont censées avoir disparues on peut inventer des petits trucs comme ça. L'ennemi, je le détaille volontairement pas soit dit en passant, mais c'est censé être the Hive (pas le groupe de musique), que j'imagine bien comme les flottes ruches tyrannides de Warhammer.
Edit ; quelques infos, le Consensus c'est le gouvernement supra-planétaire de l'Humanité à l'époque, et après pour les noms j'ai un peu chié dans la colle mais Venatore si je me trompe pas c'est chasseur en latin par exemple.

Voilà bonne lecture.

ReEdit ; j'annonce pour ceux qui veulent que j'ai l'idée de faire un FanFic communautaire ou on peut créer une histoire ensemble avec nos petites idées et personnages, à voir pour imaginer le concept et l'organiser..

______________________________________________________________________________________________________________
Technopole Gravis IV – Monde-industriel de Gravis Ultra – nébuleuse de la Tête de Cheval. – Ultima Segmentum – 21203 (an 2331)
______________________________________________________________________________________________________________

    Dans un long cri, un aéronef de transport Apparatus raya de deux stries de fumées de deutérium le ciel noir pollué de Gravis IV. Le bruit ne couvrit qu’un instant le tumulte assourdissant, les claquements des lasers, les explosions, les cris déchirants des mourants et les hurlements des officiers qui poussaient à coup de fusil les soldats vers le pont. Le lieutenant Wojtyczka se frayait un chemin accroupi entre gravats, tôles ondulées et gabions pare-éclats, jusqu’au parapet qui bordait la rive orientale du fleuve Cardila. Autour de lui les éclaireurs Venatores de la cinquième flotte hurlaient et mourraient par dizaines, tous blottis à couvert la tête entre les jambes. L’armée du Consensus avait ici perdu toute dignité. Les réserves soi-disant intarissables de soldats des Forces de défense du système Ultima Segmentum avaient été décimées aux deux tiers par un gaspillage d’hommes méthodique : quand il a fallu reprendre le contrôle du chantier spatial, puis d’à peu près la moitié de Gravis IV, le commandement local avait envoyé ses hommes en masse sans support blindé, uniquement couvert par une artillerie lourde qui avait sans aucun doute lancé accidentellement quelques frappes fratricides. Et maintenant que la moitié orientale de la cité était coûteusement tombée aux mains des forces de défense, les quelques milliers de soldats qui restaient, encore couverts du sang de leurs camarades, étaient envoyés comme du bétail à l’abattoir sur les trois derniers ponts de la cité. La guerre la plus pitoyable que Leto Wojtyczka ait eu le malheur de voir. Ici, la machine de guerre du Consensus était comme une gigantesque créature sans tête qui s’automutilait en tentant de combattre le flot ennemi qui, par chance, n’était pas mieux organisé.

    Le lieutenant Wojtyczka était arrivé sur le théâtre des opérations seulement deux heures plus tôt avec trois escouades d’éclaireurs Venatores de la cinquième flotte et tous avaient été désorientés par ce carnage aveugle. Leto était tombé entre le marteau et l’enclume et déjà, les deux tiers des éclaireurs avaient rendu l’âme. Il n’était pas venu ici pour se battre mais pour informer les forces de défense que vingt barges de transport de la cinquième flotte débarquaient en ce moment même un million d’hommes et de machines sur Gravis IV et qu’il ne fallait plus lancer d’assauts mais tenir les positions et rendre des comptes. Mais c’était peine perdue d’essayer de raisonner ces hommes qui semblaient transportés par une mystérieuse inconscience.

    Soudain une main puissante agrippa l’épaule de Leto qui se vit tiré sur le sol sur une dizaine de mètres. Un officier l’avait trainé juste devant une gueule béante et infernale qui vomissait sans interruption sang, cris et fumée. L’homme lui hurlait un flot continu de paroles inaudibles en agitant son sabre en direction du pont. Autour de lui des hommes voutés couverts de cendres et de poussières chargeaient à travers les décombres en zigzaguant pour disparaitre dans l’épais mur de fumée. Sur le pont on ne voyait pas à plus de deux mètres et la fumée âcre et chimique brulait les yeux et les poumons de ceux qui avaient abandonné leurs protections. Partout où l'on posait les yeux on voyait des hommes déchirés dans des positions grotesques, des épaves fumantes, des énormes blocs de béton et des poutres en fonte tordues comme autant de côtes brisées. Il n’y avait pas assez de place pour manœuvrer ne serait-ce que le plus petit des véhicules et même les hommes peinaient à avancer à travers ce labyrinthe de mort. L’édifice lui-même était au bord de l’effondrement, partout des trous béants causaient en traitre la mort de dizaines d’hommes. Que ce pont soit pris ou non il serait proprement inutilisable.

    Autour de Leto tout était de chair et de sang, Gravis IV n’était plus qu’une vaste baignoire dans laquelle un aliéné se serait taillé les veines. Quand les scènes de carnage qui s’étendaient à ses pieds devenaient insupportables, Leto levait les yeux au ciel, adressant de faibles prières aux astres. Mais ses murmures désespérés s’évaporaient dans une chaleur moite accablante. Un effrayant travail d’infection avait progressé sur la planète et le climat de Gravis IV était devenu plus instable que jamais, passant d’une lourde chaleur tropicale à des vents toxiques secs et violents. Une fois encore le lieutenant Wojtyczka leva les yeux au ciel, implorant, mais en essayant de s’épargner la vision d’un demi-million de morts il se retrouva face à un ciel ébène surnaturel agité de milliards de lueurs palpitantes. Deux gigantesques silhouettes noires en orbite autour de Gravis IV cachaient entièrement la lumière du soleil ; deux bâtiments de l’envergure d’un continent à l’apparence de cathédrales titanesques qui vomissaient un flot continu d’insectes, de parasites et de minuscules créatures au biomorphisme indéfinissable. La cinquième flotte encerclait ces deux bâtiments mais rien ne semblait pouvoir les ébranler. Un nombre incalculable de spores débordantes de matériaux biochimiques et de neurotoxines tombaient par jour du ciel, s’écrasant au hasard sur terre ou dans les mers.
A la vue de cette obscure et monstrueuse machine à dévorer des mondes, Leto sentit le peu d’esprit qui lui restait s’envoler. Il vacilla et tomba à genoux au milieu des cadavres. Des éclairs surnaturels striaient constamment le ciel, illuminant les milliards d’insectes humides qui grouillaient sous le ciel de Gravis IV. Le spectacle était troublant, presque beau. Même pour un Venatore comme Leto, serviteur du Consensus et du Consortium Terrien depuis presque un demi-siècle, ce monstrueux cataclysme semblait encore inconcevable quelques semaines auparavant, alors que l’Humanité était à son apogée, son Age d’Or.

    L’armure noire ébène couverte d’humeur fétide et de sang coagulé du Venatore avait entièrement perdu son éclat d’antan. Creusée de sillons d’une taille proprement stupéfiante, parcourue de griffures et de cavités qui laissaient deviner les violents combats qu’elle avait vécus. Des combats auxquels un homme ordinaire aurait succombé dès les premiers instants, des combats contre un ennemi contre nature qui ont frappé de folie plus d’un homme et qui ont causé la mort de plusieurs millions d’autres. Leto avait bien croisé des survivants en traversant le charnier sans fin de Gravis Ultra, mais tous avaient perdu la raison. Si le lieutenant avait tiré des soldats des forces de défense des monceaux de cadavres c’était pour les voir s’enfuir en hurlant ou mettre fin à leurs jours dès qu’il tournait le dos pour reprendre la route. Les deux escouades d’éclaireurs avec lesquelles il était venu avaient complètement disparues et le Groupe d’Operations Spéciales d’Intelligence, dont Leto était responsable, avait également été sauvagement défait. Les trois compagnies de Venatores n’avaient pas vendu chèrement leur peau.

    Le Venatore n’était pas certain de savoir encore où il allait. En face de lui l’enfer d’acier rougeoyant du pont accueillait la mort à bras ouverts et à trois kilomètres derrière lui les troupes du Consensus, fortes de trois fois trois cent mille hommes et machines continuaient de débarquer et se préparaient tant bien que mal à une opération de pacification de la planète. L’officier qui voulait le forcer à traverser était mort sans qu’il s’en soit rendu compte. La mission de Leto, pourtant simple en théorie, était un échec total et la situation était proprement inexplicable. Son instinct de survie le poussa à faire marche arrière pour rejoindre la cinquième flotte mais un râle étranglé répondit au bruit spongieux de ses pas et un visage ravagé émergea à ses pieds, suivi d’un bras agité de spasmes tentant misérablement de s’extraire des monceaux de corps et de matériel recouvrant le sol. Un nouveau survivant au bord du gouffre que le lieutenant Wojtyczka aida tant bien que mal à se redresser, mais n‘y parvenant pas il le laissa tel quel recouvert des restes de ses camarades. Trop de fois il avait été ralenti dans sa progression en essayant en vain de sauver une vie ou d’obtenir des réponses, à ce stade il agissait systématiquement et se résignait une fois qu’il prenait conscience que ces hommes et femmes étaient au-delà de tout espoir de guérison. Mais quand il eut repris sa route l’homme bafouilla, sans cracher des caillots de sang, il avait même toutes ses dents, et par-dessus tout, ce qu’il disait était compréhensible ;
- Chargez, tas de viande !
    Le lieutenant se retourna lentement pour lui faire face, cet homme n’en valait sans doute pas la peine mais il s’en rapprocha et l’aida une nouvelle fois à se redresser.
- Vous pouvez marcher officier ? La voix du Venatore était rauque, il n’avait pas parlé depuis plusieurs heures et le climat de Gravis IV le prenait à la gorge même au travers des filtres de son masque respiratoire.
- Brûlez ces monstres !
    L’homme le fixa, les yeux brillants de larmes et le dialogue s’anéantît de lui-même dans son misérable exercice, Leto le laissa là. Il n’y eut aucune protestation de la part de l’officier, résigné, ce dernier se laissa tomber dans un murmure, les bras en croix, fixant le ciel.
Le Venatore reprit sa route, déconcerté par le comportement des Forces de défense au moins autant que par sa propre situation, il se retrouvait bientôt à broyer du pied les ossements de plusieurs jours de bataille à un kilomètre à l’est du fleuve. La fuite n’était pas dans son crédo mais l’assaut n’était pour lui aucunement envisageable, l’épais nuage de fumée et de poussière qui avait résulté d’une gigantesque explosion sur la rive orientale du fleuve avait couvert sa retraite. Il avait entendu les officiers brailler, l’intégralité des forces restantes avait chargé en direction du pont, quelques soldats l’avaient frôlé, il avait encore en tête l’image des regards vides de certains soldats sans casques, ces hommes ne connaissaient plus la peur ils avaient tous perdu la raison, certains avaient manqué le pont de peu et, passant par-dessus les parapets pulvérisés de la berge, étaient tombés dans le fleuve noir une vingtaine de mètres plus bas, charriant des tonnes de débris et de cadavres. Leto était lui-aussi au bord de la folie, se focalisant sur le soufflement irrégulier de son masque respiratoire pour ne pas sombrer. Mais plus il s’éloignait du massacre, plus la cité devenait grise et silencieuse. Il n’y avait désormais devant lui qu’une avenue immense d’au moins deux kilomètres de long flanquée de bâtiments gris vomissant leurs décombres dans la rue. La route était invisible, elle était sans doute couverte de plus ou moins un mètre de gravats.

    Plus aucun appareil électrique ne semblait fonctionner dans cette partie de la cité. Les systèmes automatiques de sa combinaison de combat marchaient encore mais la communication était impossible, les relais avaient tous été détruits. Un second aéronef passa en hurlant à une dizaine de mètres au nord, la flotte devait maintenant être au courant de ce qui se passait au sol, son rapport ne pressait pas, il avait tenté de transmettre les ordres de son commandement aux forces de défenses mais personne ne l’avait écouté, c’était évident pour tout le monde maintenant. Leto n’était pas spécialement touché par la mort de son unité ni par la chance qu’il avait de s’en être sorti indemne, tout lui paraissait irréel. Il n’avait pas du tout été préparé à assister à une telle folie, les forces de défense ne les avaient pas attaqués, mais ils ne les avaient pas écoutés non plus, ils ne s’étaient même pas rendus compte de leur présence, entrainés dans une véritable folie meurtrière. Leto avait échappé à ce massacre total sans vraiment s’en rendre compte, à cette heure-ci les forces de défense n’étaient sans doute plus que de l’histoire ancienne et lui était perdu au beau milieu de Gravis IV, une cité de sept-cent kilomètres carrés.

Avant la guerre, cette planète grouillait de vie, des centaines de milliers d’usines semi-automatisées couvraient alors le quart de la surface émergée de Gravis IV. Avec une population d’environ 76 millions d’âmes, ce monde-industriel faisait partie des plus grandes colonies industrielles du Consensus, la conception, l’assemblage et l’exportation de véhicules terrestres et d’unités robotisées anthropomorphes à usage civil comme des méchas d’aide à la mobilité, d’entretien ou de sécurité représentaient 85% des activités, les 25% restants étaient répartis entre les services, l’administration et les compagnies d’exploitations des ressources de la planète. Deux entreprises se partageaient ces activités ; respectivement Cardila Mechanics et Psyra Astra. Cette dernière, bien que détentrice d’uniquement 25% des secteurs d’activité de la planète et ne générant aucun bénéfice, contrôlait absolument tout ce qui ne touchait pas à la production industrielle de Cardila Mechanics, c’est-à-dire quasiment la totalité de ce qui faisait vivre Gravis IV. Cardila Mechanics avait néanmoins l’avantage financier et une place égale dans le gouvernement planétaire.

    Il y a deux semaines, Gravis IV avait rompu tout contact avec la Terre et les autres colonies du Consensus. Quand le premier croiseur des Forces de défense du système Gravis Segmentum s’était approché de la planète le jour même de la coupure, il avait été instantanément engagé et détruit par le système de défense orbital, sans sommation.  L’intervention de la flotte du système s’était alors faite dans la douleur, car une fois arrivés sur la surface de la planète, les soldats du Consensus se retrouvèrent face à au moins cinq millions d’extra-terrestres monstrueux, d’origine inconnue et parfaitement hostiles, ainsi que des centaines de milliers de méchas de services et de sécurité piratés et équipés illégalement d’armes létales. Bien que dépourvus de matériel militaire, les populations de Gravis IV avaient, dès les premiers jours du conflit, combattu pour la plupart à mort. Deux semaines plus tard, la guerre faisait toujours rage sur la surface de Gravis IV. Les deux camps comptaient les pertes par millions, les populations de Gravis IV se battaient avec les armes récupérées sur les corps encore chauds de leurs propres forces armées. Puis ce fut au tour des forces de défense du système elles-mêmes  de couper les communications. Après des jours d’un conflit meurtrier, après une dizaine d’ordres de repli émanant du Consensus sur Terre vraisemblablement reçus et acceptés par le commandement de Gravis Segmentum, le massacre continuait et le système avait fini par couper ses relais de communication.

    La cinquième flotte militaire du Consensus, forte de plus d’un million d’hommes et d’un millier de bâtiments avait donc été envoyée vers le système Ultima Segmentum avec l’autorisation de mener des actions d’interdiction à l’encontre de quiconque. Ce n’était qu’une fois arrivés sur place et pris dans la tourmente que nous nous rendîmes compte à quel point nous ignorions ce qui se passait.

*
*       *


    Au bout de quelques heures j’étais enfin arrivé au bout de cet interminable périple à travers la cité, n’ayant croisé âme qui vive j’avais fini par me perdre dans des pensées vagues pondues au ralenti par mon cerveau engourdi. J’atteignais alors une immense place publique totalement déblayée et grouillante d’activité. Des aéronefs débarquaient des hommes et du matériel en continu dans un cauchemar logistique.

    Par chance le premier homme que je croisais était un officier, il connaissait mon uniforme. Après avoir débité son flot agressif de questions que j’ai à peine entendues, l’homme me poussait déjà vers la gauche si fort et mes jambes étaient si faibles que je m’étalais lamentablement au sol. La sensation de bonheur que je ressentis alors me décrocha un colossal sourire. Je n’entendais plus que des bruits sourds, comme enfermé dans un cercueil, autour de moi la fumée noire opaque et agressive brûlait les yeux et les poumons tout en m’enfermant dans un cocon apaisant et protecteur. Plusieurs hommes passaient par-dessus moi, on évitait de m’écraser, par chance, tout se passait extraordinairement bien pour le moment, je pensais à dormir ici, peut-être. Je ne voyais rien, personne ne me voyait, la chape de fumée et de poussière était si épaisse qu’il fallait me marcher dessus pour me remarquer. L’homme qui m’avait poussé criait toujours, répétant inlassablement un « Allez, par-là ! » particulièrement irritant. Quelques minutes passèrent, je n’ai pas bougé, deux personnes m’ont accidentellement piétiné et j’ai à-peine grogné.

    Un nuage de poussière me fouetta le visage tandis que le sol tremblait dans un bruit assourdissant. La fumée tourbillonna autour de moi et s’éloigna, chassée par le décollage d’un énorme vaisseau sur la place. Je me redressais brusquement, j’y voyais de nouveau, on me voyait également, et autour de moi des milliers d’hommes s’activaient comme des fourmis.

« Qu’est-ce que tu fous-ici toi ?! » a-t-on hurlé à mon adresse avant de m’envoyer valser dans les airs. « Allez, par-là ! »
    J’ai juré, face au retour à la réalité, la peur m’a de nouveau assailli. J’étais de nouveau debout sur la place et je voyais la rampe de la barge de transport qui avait chassé la fumée se refermer en s’éloignant. Avant que le nuage opaque de poussière ne se referme sur moi, on me hurla dans l’oreille.
« Avance, bordel ! »
    Cet officier n’avait pas fini de m’emmerder. Il me poussa à coup de fusil à travers le mur de fumée.


Dernière édition par Sigma Primaris le Mer 6 Aoû - 15:02, édité 2 fois

___________________________
avatar
Sigma Primaris
Fortuna Minor
Fortuna Minor

ID PSN : Sigma_Primaris
Team : [TCS] The Crows
Console : PS4
Messages : 185
Date d'inscription : 01/08/2014
Âge : 25
Réputation : 12
Classe : Titan
Race : Exo
Faction : Nouvelle Monarchie
Talent : Skulls for the Skull Throne !
Domaine favori : Images

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FanFic] Le premier contact

Message par Waxx le Sam 2 Aoû - 0:50

Salut !

Je peux pas vraiment donner de conseil vu mon niveau en français ! x) Mais je trouve que c'est vraiment bien rédigé et agréable à lire ! Smile
avatar
Waxx
Acquisito
Acquisito

ID PSN : WaxxTouch
Team : [KHAL]KhaleesY
Console : PS4
Messages : 741
Date d'inscription : 15/07/2014
Âge : 23
Réputation : 34
Classe : Titan
Race : Humain
Talent : Khaleesy
Domaine favori : Vidéos

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FanFic] Le premier contact

Message par Sigma Primaris le Sam 2 Aoû - 16:03

Haha merci, mais n'hésitez pas a critiquer et a dire si c'est nul, je cherche a m'améliorer.

___________________________
avatar
Sigma Primaris
Fortuna Minor
Fortuna Minor

ID PSN : Sigma_Primaris
Team : [TCS] The Crows
Console : PS4
Messages : 185
Date d'inscription : 01/08/2014
Âge : 25
Réputation : 12
Classe : Titan
Race : Exo
Faction : Nouvelle Monarchie
Talent : Skulls for the Skull Throne !
Domaine favori : Images

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FanFic] Le premier contact

Message par Sigma Primaris le Dim 3 Aoû - 13:26

La suite, pour ceux que ça intéresse, je tente la première personne pour voir ce que ça peut donner.

voir premier post:
Au bout de quelques heures j’étais enfin arrivé au bout de cet interminable périple à travers la cité, n’ayant croisé âme qui vive j’avais fini par me perdre dans des pensées vagues pondues au ralenti par mon cerveau engourdi. J’atteignais alors une immense place publique totalement déblayée et grouillante d’activité. Des aéronefs débarquaient des hommes et du matériel en continu dans un cauchemar logistique.

Par chance le premier homme que je croisais était un officier, il connaissait mon uniforme. Après avoir débité son flot agressif de questions que j’ai à peine entendues, il me poussait déjà vers la gauche si fort et mes jambes étaient si faibles que je m’étalais lamentablement au sol. La sensation de bonheur que je ressentis alors me décrocha un colossal sourire. Je n’entendais plus que des bruits sourds, comme enfermé dans un cercueil, autour de moi la fumée noire opaque et agressive brûlait les yeux et les poumons tout en m’enfermant dans un cocon apaisant et protecteur. Plusieurs hommes passaient par-dessus moi, on évitait de m’écraser, par chance, tout se passait extraordinairement bien pour le moment, je pensais à dormir ici, peut-être. Je ne voyais rien, personne ne me voyait, la chape de fumée et de poussière était si épaisse qu’il fallait me marcher dessus pour me remarquer. L’homme qui m’avait poussé criait toujours, répétant inlassablement un « Allez, par-là ! » particulièrement irritant. Quelques minutes passèrent, je n’ai pas bougé, deux personnes m’ont accidentellement piétiné et j’ai à-peine grogné.

Un nuage de poussière me fouetta le visage tandis que le sol tremblait dans un bruit assourdissant. La fumée tourbillonna autour de moi et s’éloigna, chassée par le décollage d’un énorme vaisseau sur la place. Je me redressais brusquement, j’y voyais de nouveau, on me voyait également, et autour de moi des milliers d'hommes s'activaient comme des fourmis.
« Qu’est-ce que tu fous-ici toi ?! » a-t-on hurlé à mon adresse avant de m’envoyer valser dans les airs. « Allez, par-là ! »
J’ai juré, face au retour à la réalité, la peur m’a de nouveau assailli. J’étais de nouveau debout sur la place et je voyais la rampe de la barge de transport qui avait chassé la fumée se refermer en décollant. Avant que le nuage opaque de poussière ne se referme sur moi, on me hurla dans l’oreille.
« Avance, bordel ! »
Cet officier n’avait pas fini de m’emmerder. Il me poussa à coup de fusil à travers le mur de fumée.


Dernière édition par Sigma Primaris le Mer 6 Aoû - 15:03, édité 2 fois

___________________________
avatar
Sigma Primaris
Fortuna Minor
Fortuna Minor

ID PSN : Sigma_Primaris
Team : [TCS] The Crows
Console : PS4
Messages : 185
Date d'inscription : 01/08/2014
Âge : 25
Réputation : 12
Classe : Titan
Race : Exo
Faction : Nouvelle Monarchie
Talent : Skulls for the Skull Throne !
Domaine favori : Images

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FanFic] Le premier contact

Message par Setsua le Dim 3 Aoû - 13:27

Je prendrais connaissance de tes textes à tête reposée afin de te donner un avis Wink
avatar
Setsua
VIP
VIP

GamerTag : LightInDark02
Team : Nouvel Espoir
Console : Xbox One
Messages : 1266
Date d'inscription : 09/05/2014
Âge : 29
Réputation : 52
Classe : Chasseur
Race : Éveillé
Faction : Osiris
Domaine favori : Autres

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FanFic] Le premier contact

Message par Sigma Primaris le Dim 3 Aoû - 13:28

Merci, ça me ferait plaisir d'avoir quelques retours!

___________________________
avatar
Sigma Primaris
Fortuna Minor
Fortuna Minor

ID PSN : Sigma_Primaris
Team : [TCS] The Crows
Console : PS4
Messages : 185
Date d'inscription : 01/08/2014
Âge : 25
Réputation : 12
Classe : Titan
Race : Exo
Faction : Nouvelle Monarchie
Talent : Skulls for the Skull Throne !
Domaine favori : Images

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FanFic] Le premier contact

Message par Clement Uzumaki le Dim 3 Aoû - 17:59

Comme Setsua, je lirai ça surement ce soir ou demain matin et je te donnerai mon avis :3

___________________________
avatar
Clement Uzumaki
Amissio
Amissio

GamerTag : Clement Uzumaki
Console : Xbox One
Messages : 227
Date d'inscription : 09/05/2014
Âge : 25
Réputation : 13
Classe : Arcaniste
Race : Éveillé
Faction : Osiris
Talent : Assassin silencieux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FanFic] Le premier contact

Message par Detok le Dim 3 Aoû - 22:27

J'ai lu une partie et pour le moment j'aime beaucoup, je lirais demain parce que là chuis crevé et lire en étant crevé je m'endors le plus souvent :/
avatar
Detok
Caput Draconis
Caput Draconis

ID PSN : Altruze
Team : Confrérie des Gardiens
Console : PS4
Messages : 106
Date d'inscription : 27/07/2014
Âge : 15
Réputation : 3
Classe : Titan
Race : Exo
Faction : Astre Mort
Talent : Exploration
Domaine favori : Images

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FanFic] Le premier contact

Message par Sigma Primaris le Mer 6 Aoû - 15:06

J'ai apporté quelques modifs à l'ensemble de l'histoire et j'ai tout tassé dans le premier post en essayant de rendre le tout plus lisible, même si c'est toujours difficile de faire passer un gros pavé indigeste pour un truc aussi agréable à lire qu'une blague carrambar

___________________________
avatar
Sigma Primaris
Fortuna Minor
Fortuna Minor

ID PSN : Sigma_Primaris
Team : [TCS] The Crows
Console : PS4
Messages : 185
Date d'inscription : 01/08/2014
Âge : 25
Réputation : 12
Classe : Titan
Race : Exo
Faction : Nouvelle Monarchie
Talent : Skulls for the Skull Throne !
Domaine favori : Images

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FanFic] Le premier contact

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum