Destiny Fr
Bienvenue Gardien !

Ce forum est le principal lieu de rendez-vous de la communauté fr sur Destiny. Si tu as l'âme d'un aventurier, inscris-toi et rejoins notre communauté qui t’accueillera dans la bonne humeur !

Le staff.

[Histoire] Le Journal du Gardien | Partie XII | Le Roi des Corrompus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Histoire] Le Journal du Gardien | Partie XII | Le Roi des Corrompus

Message par Digital N7 le Mer 15 Juin - 18:03

Entrée 78

Je n’arrive pas à le croire. Au moment où j’écris cette phrase, des centaines de Gardiens se battent contre les Ténèbres.
Les Cabals ont émis un signal de détresse depuis la Base de Korus, sur Phobos. Pour jeter un œil, l’Avant-Garde m’a envoyé sur place. Je n’ai trouvé que cendres, ruines et cadavres partout. Un transporteur Cabal est passé devant moi sans même tenter de m’attaquer. Les troupes au sol fuyaient et couraient partout. Je n’avais jamais vu un Cabal avoir peur. Dans la base, plusieurs survivants disparaissaient sous mes yeux, emportés par une énergie obscure inconnue. C’est au hangar que je l’ai vu : Oryx, le Roi des Corrompus.
Ce fameux roi mentionné dans les archives du Tombeau-Monde, celui qu’Eris entendait, celui que craint la lumière du Voyageur, celui que la Ruche respecte, le père de Cropta… C’est lui ! Ce monstre millénaire est la nouvelle menace qui pèse sur nos épaules. Il manipule les ténèbres comme les Vex manipulent l’espace-temps, prenant sous son contrôle n’importe qui aurait le malheur de croiser son ombre. Les troupes ainsi créées s’appellent les Corrompus. Ses pouvoirs dépassent l’entendement et accordent de nouvelles facultés à ses victimes. J’ai vu un Psion corrompu se démultiplier et un Chevalier corrompu cracher des flammes avec sa tête.
Eris m’a mis en garde contre Oryx car c’est pour moi qu’il est ici, moi qui ai anéanti son fils avec mon équipe. Il veut finir ce que Cropta a commencé et dévorer la lumière de notre système solaire.
L’alerte est donnée : une nouvelle guerre commence.

Entrée 79

Cayde est venu me voir. Il m’a raconté en bref le rapport de l’Avant-Garde suite à mon expédition sur Phobos. Une carte trouvée à la Base de Korus montre l’image holographique d’un Cuirassé, au milieu des Anneaux de Saturne. C’est là que se cache Oryx.
Selon Eris, la flotte des Éveillés a tentée de l’arrêter, lui et ses vaisseaux de guerre. C’est triste à dire mais ils sont tous morts. Oryx s’est montré impitoyable et les as tous décimés, jusqu’au dernier : les soldats, les adeptes, les érudits… même la Reine Mara Sov et son frère Uldren. Leur sacrifice a permis de coincer le Cuirassé près des planètes extérieures, sauvant la Terre de la destruction. La Reine nous a fait ce don pour que nous accomplissions notre destin : sauver le Voyageur et nos mondes des Ténèbres.
Les Corrompus sont les ennemis les plus mortels que je n’ai jamais eu à affronter. Oryx remplace chaque mort et n’importe quel ennemi rencontré est une cible potentielle pour la corruption. Nous allons devoir affronter les vraies ténèbres, le summum des pouvoirs maléfiques de la Ruche. Je sens que je vais rigoler…

Entrée 80

Décidemment, je ne saurais jamais si j’agis par devoir ou pour rendre service.
Cayde m’a envoyé au Cosmodrome récupérer un vieux moteur furtif de vaisseau dans un de ses repaires confidentiels. Il est en train, à l’heure actuelle, de le monter sur le vaisseau d’Eris.
Les Corrompus sont déjà parvenus au Cosmodrome et attaquaient les Déchus à mon arrivée. La cachette de Cayde se trouvait au sommet d’un vaisseau colonisateur, où j’ai fait face à une apparition fantomatique d’Oryx. Plus aucun doute, il sait ce que j’ai fait à Cropta et est bien décidé à me le faire payer.
Quel est le but de tout ça ? M’envoyer vers Saturne, en reconnaissance sur le Cuirassé. Ni Zavala ni Ikora ne sont au courant de cette opération. J’ai l’impression d’être un criminel.

Entrée 81

Je suis revenu du Cuirassé. Pas bien méchant au final, en tout cas une fois le coup de panique passé puisque j’ai failli me faire désintégrer par le canon principal, le même qui, en un seul tir, cella à jamais le destin des Éveillés. Le vaisseau d’Eris fut néanmoins touché et vola en éclat. D’ailleurs elle n’est pas contente mais c’est le problème de Cayde, pas le mien.
Mon passage dans le vaisseau fut assez bref. L’objectif était simplement d’établir une tête de pont pour l’Avant-Garde afin de donner la possibilité aux autres Gardiens de me rejoindre. Il m’aura juste fallu détruire les réacteurs alimentant le canon pour éviter que mon propre vaisseau ne succombe à son tour et me permettre de rentrer à la maison.
J’ai vu les Cabals sur le Cuirassé, la flotte des Embraseurs Célestes. Ce sont eux qui ont décollés de Phobos lorsqu’Oryx a débarqué. Ils sont bizarres : d’abord ils fuient et maintenant ils attaquent. Par contre, la règle « l’ennemi de mon ennemi est mon ami » ne fonctionne pas avec eux. Je sens que cette histoire va vite m’enquiquiner.

Entrée 82

De retour sur le Cuirassé, j’ai recherché Oryx. Les Cabals semblent avoir le même objectif d’après leurs communications. J’ai fait face à une escouade chargée de trouver et tuer le Roi des Corrompus. Leur commandant, le Primus Ta’aun, s’est fait encercler par des Prêtresses qui usèrent de magie sur lui pour permettre à Oryx de le capturer. Les Cabals n’ont rien vu, trop occupés à régler leur compte aux abominations de la Ruche.
Pendant qu’ils s’amusaient entre eux, j’ai activé des statues qui alimentaient une rupture. A la manière des Vex, la ruche se sert de portails dimensionnels pour passer d'un monde à l’autre en un clin d’œil. La voie vers Oryx était devant moi mais resta inaccessible, la faille étant protégée magiquement contre les intrus. Je n’ai réussi qu’à énerver Oryx, qui a envoyé son fantôme une seconde fois.
Sans solution possible, je suis revenu à la Tour. Cayde et Eris tentent de trouver une solution. C’est bien, je vais pouvoir me relaxer un peu mais je reste surpris. J’ai remarqué que les Arcanistes savaient désormais utiliser l’énergie cryo-électrique pour lancer des éclairs et que les Chasseurs avaient acquis un arc abyssal perfectionné pouvant paralyser et affaiblir les ennemis. Où ont-ils trouvé tout ça ?

Entrée 83

Oryx m’a piégé et est presque parvenu à me tuer. C’est de la faute de Cayde et Eris avec leur plan moisi.
Pour traverser la rupture, la solution trouvée fut de me transformer en ascendant de la Ruche pour tromper le sortilège de défense. Eris voulait que je me serve de l’essence de Cropta donc je suis retourné dans la grotte contenant les restes de son cristal. Baxx, le Gardien du Tombeau tenta de m’en empêcher en comprenant trop tard à qui il avait à faire. C’est grièvement blessé qu’il fut sauvé par Oryx et ramené à mes côtés totalement corrompu. Son écho a résonné dans toute la forteresse et ses troupes ont commencé à envahir les lieux. C’est en m’aidant du journal de Toland, conservé depuis ma quête de Poupée Vaudou, que j’ai réussi à contrer les pièges tendus par les sbires des ténèbres. Ils cherchaient à m’enfermer pour dévorer ma lumière. La vengeance du roi devra attendre car je m’en suis encore une fois tiré, non sans mal. Par contre, le cristal est vide. Il va falloir le remplir.

Entrée 84

J’ai volé aujourd’hui une technologie à Raspoutine, le code prométhéen. Il va me permettre de devenir invisible à la manière des Chasseurs maîtrisant la lumière cryo-électrique. Je dois me servir de ça pour pénétrer dans le Gouffre des Enfers et récolter l’essence de Cropta à l’endroit où je l’ai vaincu.
Retourner seul dans les profondeurs lunaires n’est pas une idée qui m’aurait effleurée mais sans Cropta cela devrait aller.

Entrée 85

Oryx a essayé de me piéger à nouveau. Eris m’a sauvé de justesse en utilisant une formule rituelle consignée dans le journal de Toland. Je lui dois beaucoup maintenant.
En fait, j’ai fait comme elle m’avait dit : utiliser le code dérobé à notre esprit tutélaire pour devenir invisible et me déplacer sans risque au Trône de l’Ame Suprême. Les ennemis pouvaient me sentir alors la discrétion restait de mise. Dans la salle où Cropta fut défait, les Sirènes de la Mort adressaient des prières, des vœux et des chants pour préparer l’âme de Cropta au prochain monde. En récupérant son essence, le code a mal fonctionné et je suis redevenu visible. Oryx a débarqué pour me punir d’avoir profané le cercueil de son fils. Prêt à mourir sous les coups de Baxx et le Primus Ta’aun corrompus, Eris s’est servi de son incantation pour me ramener. C’était juste et mon spectre était soulagé d’avoir survécu aussi.
J’ai le cristal rempli dans la main gauche et mon stylo dans la main droite. Le plus dur est à venir mais la Cité compte sur moi.
J’ai affronté et défait le Templier, Athéon, Cropta et Skolas. Je peux le faire !
Je peux vaincre Oryx !

Entrée 86

Avant de finir le travail, Zavala m’a contacté. Il a dit qu’il me fallait plus de puissance pour venir à bout d’Oryx et a parlé des Brise-Soleil, un groupe de Titan autrefois héros de la Cité qui sont désormais un symbole de défi et de courage. Ces Gardiens manipulent des marteaux enflammés alimentés par les flammes du soleil et vivent reclus dans un lieu secret. Puisque certains d’entre eux ont été aperçu sur Vénus, j’y suis allé, pour les trouver tous morts. En réalité, mon spectre m’a expliqué qu’ils avaient utilisés une déchirure Vex pour rentrer chez eux, sur Mercure. Étrangement, leurs armures sont celles des disciples d’Osiris, jaunes avec des motifs solaires. Rien qu’avec ça, j’aurais deviné qu’ils se cachaient sur Mercure, tout ce qui touche de près ou de loin au soleil venant de là-bas.
La piste ne menait pas n’importe où, elle indiquait le Temple Incandescent. Durant mon passage ici au Jugement d’Osiris, je n’avais pas remarqué la présence de la Forge Solaire. Cela peut confirmer ce que les disciples écrivaient dans leurs recueils au Phare : Mercure existe à plusieurs endroits en même temps. La Forge n’apparaît que si la volonté des Brise-Soleil est de nous la montrer. C’est Ouros, une Titan légendaire, qui m’a accueillie. Elle parlait sans que je puisse la voir et était surprise que j’ai découvert leur cachette mais comptait bien me faire don de leur secret. Selon elle, poser le pied sur la planète de fer est déjà un grand symbole de courage. Le début était banal, le tout étant simplement de prouver que j’étais bien un Titan, ce que fit mon spectre en activant la forge. Un marteau s’est forgé sous mes yeux. En le saisissant, j’ai senti le soleil pénétrer mon corps pour m’emplir de sa force. Le vrai défi commença lorsqu’Ouros ouvrit des portails de téléportation pour permettre aux Vex d’envahir la zone. L’épreuve consistait à purger par le feu toutes ces machines afin d’apprendre à maîtriser cette puissance nouvelle. Tous réduit en bouillie fondue, elle m’a félicité et prié de me servir convenablement de ce pouvoir. Je ne risque pas de la décevoir.

Entrée 87

J’ai maintenant une médaille dans la main gauche. Hé oui, Oryx n’est plus là.
De retour au Cuirassé, j’ai traversé la rupture et atterri dans une autre portion du vaisseau. Oryx m’a défié en envoyant ses lieutenants, Baxx et Ta’aun. Un combat plus tard, deux Corrompus en moins infectaient le système solaire. Il m’a alors ouvert une autre déchirure, qui m’a menée jusqu’à lui. Il voulait m’affronter en combat singulier, Lumière contre Ténèbres. Ce fut long et difficile, Oryx étant sans nul doute le pire ennemi affronté jusqu’à présent. Il drainait ma lumière et rendait inutile mes propres pouvoirs. Il est même parvenu à m’emprisonner dans un dôme de ténèbres sans échappatoire possible. Ce n’est qu’à la force de mon Marteau du Soleil que je réussi à le terrasser. Il s’est éparpillé en centaines de particules de poussières embrasées juste après avoir absorbé le pouvoir de Briseur de Volonté, son épée. J’ai admiré Saturne depuis la fenêtre et je suis rentré pour annoncer ma victoire. Je ne compte plus les acclamations à mon retour.
Le Roi des Corrompus a été tué, chassé de notre monde comme son fils avant lui. Je ne réalise même pas l’ampleur de ce que je viens d’accomplir. J’ai sauvé la Cité encore une fois.
Eris m’a parlé tout à l’heure. Mis à part les félicitations, elle m’a donné un fragment de Briseur de Volonté récupéré sur son fossile. Ça voudrait dire qu’elle a été sur le Cuirassé ? Honnêtement, au vu de ce dont elle est capable avec la Ruche, c’est bien possible.

___________________________
Les Héritiers observent dans la lumière de notre étoile et purifient les impies par la puissance des flammes !
avatar
Digital N7
VIP
VIP

GamerTag : Digital N7
Team : Les Héritiers Solaires
Console : Xbox One
Messages : 116
Date d'inscription : 11/07/2014
Âge : 21
Réputation : 7
Classe : Titan
Race : Humain
Faction : Osiris
Talent : Encyclopédie humaine
Domaine favori : Autres

Voir le profil de l'utilisateur http://les-heritiers-osiris.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum